ACCIDENTS DE LA CIRCULATION

Une guerre sans cesse menaçante !

 

Actuellement, dans notre Pays, les accidents de la circulation sont la cause de la mort d’un grand nombre  de personnes chaque année.  Selon les enquêtes,  la majorité des accidents sont principalement dus à l’excès de vitesse, l’imprudence des piétons, le non-respect de la priorité  ou des feux de signalisation, la circulation sur les sens interdit, le dépassement non autorisé, la conduite en état d’ivresse, le mauvais état des véhicules ou des routes, entre autres. 

D’après les constats, les accidents de la route de Bamako font chaque année, plus d’un  millier de morts. Un nombre qui augmente sans cesse dans notre pays. Dans la  plupart  des cas, les conducteurs perdent le contrôle de leur véhicule, soit ils roulent à une vitesse qu’ils ne sont pas en mesure de contrôler, ou du moins la défaillance de leurs engins, surtout les freins. Aussi, il faut ajouter la corruption des agents de la circulation routière, qui ferment les yeux sur les infractions en échange de quelques billets.  Comme autre facteur identifié, nous pouvons citer l’alcoolisme  qui fait des ravages dans la société.

D’ après Boucary Sidibé, une victime  et témoin de l’accident de la circulation routière : « Nous  les habitant de Sénou, nous sommes dérangés par les carnages des camions de Bramali. Sa. A cause  l’indiscipline  notoire des conducteurs et  l’excès de vitesse des véhicules, l’un de leurs camions a percuté  en juin 2016 un motocycliste et un taximan qui ont perdu la vie sur le champ,  après l’éclatement d’un de ses pneus. Encore    le mardi passé, vers 8 heures, quand je quittais la ville, au niveau de l’ambassade d’Algérie, un motocycliste  voulait me dépasser,  les deux guidons se sont cognés et nous nous sommes renversés. Nous avons été  blessés à tête et aux genoux.  Les secours sont venus nous transporter pour nous conduire à l’hôpital. »

En définitive, nous dirons que seule la prudence peut nous sauver de ce drame de la circulation et on doit savoir que la vie est belle seulement quand on vivant.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Kadi stagiaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *