Affaire de noms fictifs dans les écoles secondaires privées

Certains promoteurs pris dans le filet du ministre Ag  Erlaf

Le ministre de l’éducation nationale, Mohamed Ag Erlaf, dans l’intention d’assainir l’école malienne dans son ensemble et plus particulièrement les établissements secondaires privés, a effectué, en compagnie d’une équipe de l’académie d’enseignement rive droite, une visite de contrôle dans les différentes écoles secondaires privées. Malheureusement, cela a tourné au vinaigre pour certains promoteurs voleurs.

Il s’agissait pour le ministre de l’éducation  nationale d’assainir à tout prix et à tout bout de champ, le milieu de l’éducation nationale en menant un combat farouche et implacable contre certains promoteurs privés mal intentionnés qui volent l’Etat aux fins de s’enrichir illégalement. Ils sont  assoiffés d’argent volés pour mener une vie de vrais  « bourgeois » au détriment de la fortune de l’Etat censé appartenir à tous  les maliens.

Ils excellent surtout dans cette pratique honteuse à travers une manœuvre d’insertion des noms fictifs sur la liste des élèves réguliers dans l’intention de mieux escroquer l’Etat. Ce fléau qui gangrène la majeure partie de nos écoles secondaires privées a été décelé, diagnostiqué et découvert par le ministre de l’éducation nationale. C’est pour cette raison qu’il est à pied d’œuvre pour apporter un traitement adéquat à cette sale pratique de certains promoteurs privés.

Cette démarche du ministre Ag  Erlaf  consiste à prendre les promoteurs voleurs la main dans le sac, en effectuant une visite inopinée avec une équipe de l’académie rive droite de Bamako, dans certains établissements privés pour vérification rigoureuse afin de se rendre compte des réalités sur le terrain par rapport à l’effectif exact des élèves réguliers dans chaque école secondaire privée. Lors de cette vérification, le ministre et son équipe ont découvert de façon amère qu’il y a malheureusement des promoteurs privés mal intentionnés qui insèrent des noms fictifs sur la liste des élèves réguliers.

Certains promoteurs  dont les noms seront publiés dans nos prochaines parutions, sachant bien qu’ils seront pris  la main dans le sac,  parce qu’ils  ont commis cette forfaiture, avaient préféré  se cacher, s’évader dans la nature comme si c’était une solution. Mais par fini, ils se sont présentés. Comme le dit l’adage «qui se sent morveux, se mouche »..

Alors, chapeau au ministre de l’éducation nationale et son équipe de contrôle pour ce travail de qualité exceptionnelle et  patriotique et jamais égalé. Aussi, félicitation, remerciement et encouragement à l’endroit de ces promoteurs privés dignes et très sérieux qui ont compris que seul le sérieux dans le travail paie et que l’argent mal acquis ne profite point. Ils n’ont pas voulu un instant insérer même un seul nom à fortiori des dizaines ou même centaines de nom fictifs pour voler l’Etat. Ces promoteurs méritent la reconnaissance de toute la nation malienne pour leur esprit patriotique.

source le dénonciateur: AT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *