AGENCE DE VOYAGE « AL OMRA » ET SES COMPLICES

  • Ibrahim Khalil,

  • Lalla Mariam,

  • Bakary Sylla (Bassaro)

  • Une bande d’escrocs et de manipulateurs au service du pèlerinage au Mali

Apparemment, rien, rien ! Ne marche sur du concret et la vérité à l’agence de voyage « AL OMRA » pilotée par Bakary Sylla dit Bassaro. Le chef d’agence AL OMRA, dont nous avons relevé au grand jour les manœuvres frauduleuses qui outrent la pudeur musulmane, vient de démontrer encore une fois avec ses complices,  le complot qu’il met en œuvre pour détruire ses partenaires dont « Safa Voyage ». Aicha Diawara, qui a été escroquée à hauteur d’une importante somme de 50 millions FCFA  par Bakary Sylla et ses complices dont Ibrahim Khalil un usurpateur d’Identité et sa cousine Lalla Mariam

De sources concordantes, bien imprégnées de cette affaire sinueuse, l’inculpé chef d’agence de l’agence AL OMRA aurait  séjourné en prison au cours de cette affaire. Bakary Sylla, puisque c’est de lui qu’il s’agit, aurait lui-même reconnu  le versement de la somme de 5O millions de FCFA dans le compte de son agence par Mme Sidibé Aicha Diawara son partenaire pour l’organisation du Hadj 2017. Cet aveu a été fait devant le commissaire principal Hamadoun Bilal Traore, commandant de la brigade d’investigations judiciaires.

Bakary Demba Sylla,  reconnaissait les faits en ces termes : « en fait, elle [Aicha Diawara] a versé la somme de cinquante millions de francs CFA 50.000.000 FCFA dans le compte de mon agence » a-t-il admis lors de son audition du 3 Octobre 2017. Avant de reconnaitre que ces frais constituaient une avance sur les frais de tante, hébergement, chèque pèlerins, Mos sassas. Et Bakary Sylla, un chef d’agence qui répond favorablement au jeu de volte-face dont il est expert, de dire que la dite somme a été remise à un certain Hady Diarra dont il ignore sine die la position présentement. Ce qui sonne le début de la tourmente et de la manipulation.

Jurant de malmener sa victime de Safa Voyage, Bassaro mène un jeu trouble. D’abord, expert en la matière, de bonnes sources, Bakary Sylla qui dans ses collaborations douteuses trompe qui il veut et quand il le veut, est en complicité  avec une bande qu’il a instituée simplement à cet effet. Parmi ces complices, une certaine dame Lalla Mariam et surtout, Ibrahim Khalil le plus venimeux de la boite. Qui change de nom et de facette en fonction de pays et des circonstances pour exercer les salles coups sous la bénédiction de Bakary Sylla dit Bassaro.

Selon nos informations,  Bakary Sylla collabore avec un usurpateur d’identité Ibrahim Khalil qui change de nom en fonction des circonstances pour escroquer : il est Ibrahim Khalil en Mauritanie, et Moustapha en Tombouctou au Mali. Ce vagabond d’identité, est le cerveau de l’escroquerie dont est victime Mme Sidibé Aicha Diawara.

A en croire notre source, c’est ce dernier qui a coordonné tous les salles coups pour soudoyer Aicha Diawara de Safa Voyage sous les commandes de Bassaro. C’est lui qui aurait envoyé des images des hôtels chics pour faire croire à leur ex partenaire Mme Sylla, que c’est là-bas que ses pèlerins iront loger. Arrivée à la Mecque, la dame s’est aperçue que le local qui lui a été proposé est dix fois moins commode que celui qui avait été proposé et en fonction du quel elle s’est basée pour envoyer l’argent afin de garantir un séjour agréable à ses clients. Inspiré de mauvaise foi, et œuvrant dans une manigance jonchée de tromperie, Ibrahim Khali le mauritanien malien avait même refusé de donner un reçu à la dame Aicha après que celle-ci lui ait remise l’argent. Ce qui témoigne du jeu trouble de cet homme qui voulait faire mystère de tout ce qui pourrait se passer entre lui et la victime Mme Sidibé de Safa.

Ibrahim Khalil, partenaire de mauvais champ de Bassaro, et Lalla Mariam, sa cousine, aurait même tenté de menacer sa victime à la Mecque pour lui soutirer de l’argent. Dans cette affaire, Aicha Diawara se trouve bernée par un trio vagabond qu’on ne va pas tarder à démasquer.

 

 

Affaire à suivre

SOURCE LE DENONCIATEUR: JB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *