ARCANES POLITIQUES

Le maintien de Housseini A. Guindo dans le gouvernement
est-il une mort programmée de la Codem ?

 

La Codem est le parti du ministre de l’Education Nationale, Housseini Amion Guindo. Pour rappel, ce parti a soutenu le président IBK pendant l’élection présidentielle de 2013. Dès la formation du 2ème gouvernement sous Moussa Mara, il fut nommé ministre des sports. Pourrait- on dire, une récompense pour son soutien. Vu l’allure des jeux politiques, peut-on prédire une inefficacité de son parti pour la présidentielle de juillet prochain ?

Tous les prétendants pour Koulouba sont à pieds d’œuvre pour gagner les prochaines élections.L’Adema-PASJ de Tiémoko Sangaré, l’URD de Soumaila Cissé, le RPM
d’IBK, le RDPM de Cheick Modibo Diarra, l’ADPMALIBA
de Aliou Boubacar Diallo récemment investi candidat du parti et beaucoup d’autres partis sont en train d’œuvrer pour le
fauteuil présidentiel. Sur un autre plan, il est à noter que le ministre Housseini Amion Guindo qui est dans le gouvernement IBK,court un risque énorme.Celui de voir son partis’ écrouler. Car, il doit soutenir les projets de développement du président de la république. On peut avancer l’hypothèse comme quoi le chef de ce parti qui convoitait Koulouba en 2013 pourra-t-il battre campagne ? Voilà une question à laquelle
seule la Codem peut répondre.La Convergence pour le développement du Mali (CODEM) serait en phase de soutenir IBK en renonçant à la course pour Koulouba.Jusqu’à présent,
aucun candidat n’a été désigné pour le parti. Si le soutien IBK se confirme, il faut admettre que la Codem aurait moins de
force sur le plan politique.Ses actions seront celles d’IBK et par conséquent, le parti risque d’être sur le banc de touche. Selon certaines informations, Housseini Amion Guindo
n’avait pas voulu entrer dans l’actuel gouvernement comme ce fut le cas de certains hommes politiques,il aurait été convaincu par le chef du gouvernement. Et le choix du ministère dont il a en charge aurait été fait de son plein gré. Par ailleurs,s’il a été convaincu de rester,que veut faire IBK avec cet homme politique dont le parti figure parmi les grands partis de la classe politique ?IBK est un stratège politique.Tatam Ly qui fut son premier chef du gouvernement a démissionné.Moussa Mara n’a pas pu travailler avec lui   pour   longtemps.Son intervention dans l’affaire de l’achat de l’avion l’a beaucoup
discrédité. Yeah Samaké qui était Ambassadeur du Mali en
Inde a été remplacé de façon humiliante. C’est par les réseaux sociaux qu’il aurait appris sa déchéance.Toutes ces personnes citées en exemple ont perdu,même moindre, quelque suns de leurs militants. On a l’impression que le président IBK a une stratégie pour affaiblir ses adversaires.Tout compte fait, il faut être vigilant face à un pouvoir en perte de crédibilité.Il est nécessaire pour la Codem d’être vigilant a fin de ne pas sortir par la petite porte.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Yacouba Dao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *