AssASSEMBLEE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION DES JOURNALISTES SPORTIF AU MALI

L’ASJM Condamne tout acte barbare contre les journalistes sportifs

Le mercredi 1er novembre dernier, la maison de la presse malienne a servi de cadre à une assemblée organisée par l’association des journalistes sportifs du Mali (AJSM). L’objectif principal de cette assemblée générale est de prendre des dispositions pour éviter l’agression des journalistes. C’était en présence du président de l’AJSM, Oumar Baba Traoré en présence de plusieurs acteurs du monde sportifs.

La crise qui traverse notre football n’a pas épargné la famille des journalistes sportifs du Mali. Une situation qui a poussé l’AJSM à sortir de sa reserve qui condamne avec fermeté ces actes Babares contre les journalistes. L’agression des journalistes est une situation complexe qui prévaut l’union de tous les journalistes. Le président de  cette association, Oumar Baba Traoré a énuméré  la situation éreintante au sein du football qui est l’agression des journalistes sportifs et même  l’envahissement des instances de travail. Il a fait la genèse de la situation sur l’agression de Bourama Camara « Boura Pélé » de la radio Jèkafo, dont le domicile a été vandalisé par un groupe de supporters. Selon lui, cette situation est en train de s’aggraver puisque d’autres journalistes ont subi le même sort dans leur lieu de travail. Une mesure a été adoptée par rapport à la situation de « Bourama Pélé ».  a signaler que les agresseurs ont enlevé le climatiseur, même la tête du robinet. Ils  reprochaient au journaliste de soutenir une partie. C’est le même cas pour Infré. D’autres cas comme celui de Paul Fadjigui Coulibaly de la Radio Espoir, Djelika Guindo, entre autres, ont été évoqués.

C’est pourquoi après la réunion du bureau de l’AJSM, selon les propos du président Oumar Baba Traoré, l’AJSM n’a pas attendu de midi à quatorze heures pour convoquer d’urgence une réunion pour prendre des mesures idoines dans le but de protéger les journalistes sportifs dans leur mission. Aussi, dans plusieurs cas, les journalistes ne sont pas à l’abri aujourd’hui du fascisme de certains supporters, a indiqué le conférencier.  Le président de l’AJSM a appelé les  journalistes sportifs à l’union sacrée, d’où le slogan : «  Un pour tous, tous pour un ». Selon lui, les journalistes doivent faire extrêmement attention  et rester les uns derrière les autres. La division au sein des journalistes sportifs au Mali est très dangereuse pour l’avenir du métier, a-t-il dit. Et d’ajouter que le bon sens doit voir que des journalistes qui prennent position au sein des radios et des réseaux sociaux se mettent en sécurité. La situation est complexe, car les journalistes n’ont plus de crédibilité vis-à-vis du monde sportif, a-t-il déploré.  Enfin, Oumar Baba Traoré a profité de rappeler aux journalistes les règles et principes de la déontologie. C’est pourquoi il dira que c’est un moment pour les journalistes de restaurer leur dignité et ne pas vendre leur  âme au diable.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Fatoumata Coulibaly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *