CANDIDATURE UNIQUE DE L’OPPOSITION

Les efforts de Tièbilé Dramé multipliés par zéro !

 

La candidature unique de l’opposition pour barrer la route à son excellence Ibrahim Boubacar Keita était une mission et l’engagement de Tièbilé Dramé avant l’élection présidentielle de Juillet 2018. Mais ses efforts semblent déjà être multipliés par zéro. Certains partis de l’opposition le prouvent déjà, notamment les FARE AN KA WULI,l’ADP-Maliba, le PRVM-Fasoko, entre autres

Le combat de Tièbilé Dramé pour une candidature unique
de l’opposition pour une alternance était clair.Dans le cadre, il avait rencontré certains hommes politiques et de la société
civile sur le sujet, notamment Soumaïla Cissé, Ras Bath…Aujourd’hui, la réalité est en train de nous faire vive autre
chose. Car, certains partis d’opposition ont déjà commencé à investir leurs candidats, d’autres ont été sollicités par les
membres de leurs partis respectifs à se présenter à l’élection. Dès lors, les efforts du président du parti du bélier blanc se
sont multipliés par zéro.Celui qui a eu la chance d’écouter le président des Fare An Ka Wuli, Modibo Sidibé, sur la radio
France internationale précédé de son intervention sur la radio Klé du lors du débat politique de Kassim Traoré. Modibo
Sidibé n’a pas tourné autour du pot sur la question de la candidature unique de l’opposition. Il a cité « Tièbilé a sa
conviction, Soumaïla aussi et moi Modibo. En tout cas, les Fare An Kawuli ira aux élections ».Le parti du chameau blanc, PRVM-Fasoko,présidé par Mamadou Oumar Sidibé a été investi par son parti en alliance avec une coalition de plusieurs partis pour soutenir sa candidature dénommé Coalition pour
le Renouveau du Mali (CRM). La candidature de Cheick Modibo Diarra aussi a été déjà sollicitée par les femmes du parti pour se porter candidat à l’élection présidentielle lors du congrès de son parti, RPDM au palais de la culture. Le parti ADP Maliba aussi a investi son président d’honneur comme candidat du parti lors du congrès tenu à Nioro. Ce parti est parmi les plus importants de l’opposition. Tout sauf le retrait de la candidature de l’incontournable docteur Oumar Mariko du parti Sadi de retirer sa candidature au profit de qui que ce soit. Depuis la création de son parti, il a participé à toutes les élections.Peut-on demander si cette démarche du «petit monsieur » (Tièbilé)se limite seulement à sa volonté de retirer sa candidature de l’élection comme il l’avait fait à l’approche de la présidentielle de 2013.En tout cas, le constat est aujourd’hui qu’au sein de l’opposition, les convictions sont diverges. Si certains se sont inscrits dans la stratégie de Tièbilé
Dramé pour une alternance,d’autres ont bouché leurs oreilles à cette initiative, même s’ils sont dans la même logique.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Hamadi Dicko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *