DÉTOURNEMENT DE FONDS ET ENRICHISSEMENT ILLICITE A LA DNACPN

Le retraité Yaya Konaté et son comptable indexés.

 

La Direction Nationale de l’Assainissement et du Contrôle des pollutions et nuisance (DNACPN) est devenue aujourd’hui la cible principale des services de contrôle d’Etat, suite à des cas graves de  détournement de fonds et d’enrichissement illicite. Cette mafia orchestrée sous la diligence du directeur général, Yaya Konaté et sa bande,  reste une véritable préoccupation de l’heure qui déshonore le ministère de l’environnement et de l’assainissement.
Sur la base du respect des objectifs de développement durable adopté par les nations unies, la protection de l’environnement dans sa diversité est devenue un enjeu majeur en République du Mali. C’est d’ailleurs ce qui a motivé le gouvernement, à travers l’ex premier ministre, Monsieur Abdoulaye Idrissa MAIGA, à revoir l’organisation de cette structure (DNACPN). Cette volonté politique du gouvernement a permis  de créer des synergies au bénéfice de la population pour une meilleure sensibilisation sur l’environnement ainsi que la mise en place des normes de contrôle des pollutions.Cette initiative du gouvernement ne visait autre que de soutenir la bonne marche de la politique stratégique de la direction nationale de l’assainissement et du contrôle des Pollutions et Nuisance (DNACPN). Mais hélas ! Les autorités ont été trahies  par ce retraité directeur qui, depuis l’année dernière, devait passer le service.Ce scandale dont on fait allusion est une mafia au sein de la direction nationale de l’assainissement et du contrôle des pollutions et nuisances (DNACPN) qui n’a  autre objectif que de détourner les biens de l’Etat au profit d’un groupuscule. Un cas de flagrant délit a été découvert le mercredi 31 janvier dernier, où le comptable de ladite direction, monsieur Mamadou Tandia, a été pris la main dans le sac avec 160 millions de nos francs. Vigilance des services de contrôle d’Etat, il a été vite transféré à la maison d’arrêt de Bamako Coura. Un comptable est certes, un responsable, mais a-t-il à lui seul le pouvoir de gestion ou de coordination du budget ? Cette réponse nous renvoie directement à la source qui n’est autre qu’une complicité orchestrée par le retraité Yaya Konaté.Il doit le maintien à son poste à son ami docteur Nancoma KEÏTA, l’époux de  l’actuelle ministre de tutelle et un baron confirmé du parti présidentiel.  Donc c’est « ma famille d’abord !». La question qui mérite d’être posée ici est de savoir comment dans un pays comme le nôtre, où le taux de chômage ne cesse de s’accroitre, on encourage les partants à occuper les postes ? La réponse est simple, c’est parce qu’ils font partie de « la famille ». C’est  cette faveur qui motive le comportement du directeur Yaya Konaté. Un comportement qui n’honore pas la République.

Affaire à suivre !!! 

SOURCE LE DENONCIATEUR: TANG Doz

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *