FORMATION EN D’ATHLETISME

Les journalistes sportifs outillés

 

La formation des médias sur les origines et l’évolution de l’athlétisme a initialement commencé ce mercredi 14 mars au salon officiel du stade Modibo Keita. Organisée  par la fédération malienne d’athlétisme en collaboration avec l’association des journalistes sportifs du Mali, elle concernait une trentaine de journalistes sportifs venus de Sikasso, Mopti, Gao et Bamako. L’ouverture des travaux était présidée le président de l’AJSM, Oumar Baba Traoré et  du représentent de la direction nationale de sport Sidy Sylla La formation était assurée par deux formateurs, à savoir le docteur Dramane Coulibaly ancien directeur de l’INJS et monsieur Adama Koné.

  L’objectif de cette formation était de renforcer la capacité et imprégner les journalistes des règles et techniques de base sur les notions de base sur l’athlétisme.

Pour rappel, l’athlétisme était destiné à développer les qualités physiques des guerriers. C’est vers 1500 avant J-C que les grecs donnèrent la civilisation à l’athlétisme. C’est un sport qui comporte les épreuves de courses,  sauts, lancers, épreuves combinées et la marche. Dans l’histoire même de l’athlétisme, l’épreuve la plus ancienne est « la course du stade ». Les journalistes sportifs ont échangé sur l’historique, le développement, les parties techniques, les techniques de course et les épreuves en athlétisme.

Selon les formateurs, il est difficile de situer et de dire exactement les origines de l’athlétisme qui est constitué par des éléments à savoir: Marcher, Courir, Lancer et  Sauter. Pour eux, ces éléments sont des pratiques naturelles et une habitude quotidienne de l’homme. Pour joindre l’acte à la parole, des exercices de stimulation ont été pratiqués. Par ailleurs, le tout nouveau bureau de la fédération malienne d’athlétisme présidé par Madame Sangaré Ami Keita a saisi cette opportunité pour expliquer son programme de ce second mandat aux journalistes sportifs. Ce programme envisage de vulgariser l’athlétisme, d’organiser des séances de formation à l’endroit des entraîneurs, de l’administration des journalistes sportifs, entre autres.

Cette formation des journalistes sportifs en athlétisme a été sanctionnée par une remise d’attestation aux participants. A la fin de la formation, les journalistes sportifs ont été bien outillés pour parfaire  leurs reportages sur l’athlétisme afin de satisfaire le public et contribuer au développement de cette discipline sportive.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Fatoumata Coulibaly

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *