Leçon de vie

Travailler avec les proches est un défi [2ème partie]

 

Dans la 1ère partie, nous avons dit qu’il y a toujours ce côté sensible avec les proches. Lorsqu’un proche pense que tu ne mérites pas ce que tu possèdes, il se donne le droit de te jalouser ou de tenter à te faire échouer. Vous êtes nombreux à être déçus par un fils, une fille, un petit frère ou un grand frère, un cousin, un neveu, etc.

Lorsque les déceptions se multiplient, la victime devient une personne méfiante jusqu’à faire parfois du tort à d’autres. Car, il aura du mal à faire du bien pour d’autres. Il n’est pas rare de voir dans notre société des gens qui vivent dans la galère tandis qu’ils ont un parent qui est en mesure de les aider, mais ne le fait pas. Il se peut que le parent aisé ne soit pas fautif. Tout compte fait, aidons parfois sans regarder les visages. Dieu est le Témoin des témoins.

Quand vous embauchez un proche dans votre entreprise, parfois il n’agit pas comme les autres employés, il enfreint aux règles, ne respecte  pas, n’est pas motivé comme les autres travailleurs. Pour lui, l’entreprise lui appartient et il ne se soumet à aucune obligation. Voilà  le comble avec les proches.

Ceux qui ne peuvent pas aider les proches ont souvent peur. Cette peur peut être une erreur, car il y a des proches sincères à qui on peut refuser de faire du bien. Cette peur peut être alimentée par le fait de ne pas être détrôné sur le plan matériel ou d’honneur. « Si je l’aide, il pourra me dépasser un jour ». Je rester le seul. Dans le cas contraire, mes enfants sont là.  Beaucoup de personnes promettent sans suite, mais en réalité, c’est cette présomption de ne pas être supplanté qui leur tourmente la tête. La conséquence de cette attitude  est  la haine dans les cœurs, l’égoïsme, la trahison, les querelles répétées, etc.

Si vous voulez être en paix avec vous-même et avec les autres, retenez ceci : votre vie sera ce que vous en ferez. Si vous pensez que votre bonheur est forcément lié à une tierce personne, alors vous avez du pain sur la planche. Ayez un but dans la vie et tâchez à ce que vous soyez proche du but. N’attendez pas un proche pour emprunter le chemin de votre réussite. Si vous décidez d’aider un proche, acceptez qu’il y ait parfois la déception. Mais gérez et continuez. Surtout, faites en sorte que le proche ne nuise pas à vos projets. N’acceptez pas l’inacceptable pour ruiner votre entreprise. Travaillons seulement, c’est au bout de l’effort que le prix de la liberté se paie.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Yacouba Dao

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *