Leçon de vie

Et si tu faisais comme moi ?

 

Nous sommes dans un monde de défis comme cela toujours été. Un monde dans lequel chacun doit se battre pour sa liberté au lieu de l’attendre. Un monde dans lequel les coeurs s’affaiblissent et les gens ont du mal à communiquer efficacement. Un monde dans lequel les relations humaines ont plus de tendances pour le matériel que pour le moral et la morale. Et si tu faisais comme moi ? Dans un monde de défis, toute personne ambitieuse sait qu’il a quelque chose à faire. J’ai compris qu’il faut dépasser les faiblesses pour aller loin. J’ai compris que dans la société des hommes, je ferai face à des hommes et femmes qui vont vouloir me trainer dans la logique de leur pensée à mon détriment. Je ne dois pas me laisser faire. Cela se passera par mon indépendance sur tous les plans de la vie. Je ne dois attendre de personne. Et si tu faisais comme moi ? J’ai compris qu’il faut être maître de ses idées.Etre maître de ses idées, c’est se préparer contre les surprises et les déceptions inattendues. Il faut apprendre à agir seul, car les autres ne sont pas toujours là, servir les autres dans la mesure du possible sans corrompre.Ne jamais abandonner quand on a un idéal positif de vie.Et tu faisais comme moi ?J’ai appris des gens qui ne m’aiment pas, des gens qui m’ont causé du tort. Je n’ai pas regardé seulement ce qu’ils avaient de négatif mais plutôt ce qu’ils pouvaient m’apporter dans leur méchanceté. J’ai géré des gens par le silence, j’ai mis fin à des conflits par la parole. J’ai contrecarré les intentions malveillantes des gens qui voulaient m’en vouloir pour des raisons injustifiables. Et tu faisais comme moi ? Lorsque des malheurs m’arrivent, je tente toujours de maitriser mes émotions. Car les émotions détruisent les relations humaines de qualité. Pour moi, un malheur est comme une erreur de laquelle je dois apprendre quelque chose. Il n’est pas bien de pleurnicher sur ses erreurs, il faut les corriger pour avancer. Et tu faisais comme moi ?
J’ai pardonné à un ami qui m’a causé du tort, à un parent qui m’a blessé. Le pardon purifie le coeur. Il faut apprendre à pardonner, car on sera blessé de temps à autre et on blessera
aussi. J’ai eu à causer du tort à des proches qui m’ont pardonné. Pourquoi ne vais-je pas pardonner ? Fais comme moi, ne cherche pas à te compliquer la vie. Fais ton mieux dans ta vie. Ne cherche pas à faire exactement ce que je fais. On n’a pas la même vision de vie. Poursuis la tienne.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Yacouba Dao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *