Leçon de vie

La Guêpe et la Fourmi

 

Une guêpe sortant de son nid voltigeait allégrement.
Une fourmi, l’apercevant si joyeuse et si libre,
Lui demanda : « pourquoi es-tu si gaie ? La terre même ne semble pas assez vaste pour toi.  »
La guêpe répondit : »Mais, fourmi, pourquoi mon cœur ne serait-il pas joyeux ?
Je peux me poser là où il me plait, manger au gré de mon désir,
et parcourir le monde selon ma volonté; en vérité pourquoi serais-je triste? »

Sur ce, elle partit comme la flèche vers une boucherie.
Il y avait là un appétissant quartier de viande dans lequel elle enfonça son dard goulument.
Mais le hasard voulut qu’à ce moment le boucher tranchât la viande coupant du même coup la guêpe en deux.
Lorsqu’elle fut tombée agonisante, la fourmi vint chercher une des moitiés,
Qu’elle traina sur le chemin. Puis elle dit à sa proie infortunée :
« Celui qui mange ce dont il a envie et qui se pose où il veut ne fait qu’aller comme toi à la rencontre d’une fin malheureuse.

Celui qui vit au gré de son désir meurt comme toi, promis à une fin pareille.
Si tu outrepasses les limites, l’ignorance te conduira à ta perte.
Il ne faut marcher que dans les limites permises ; il ne faut cheminer que selon les commandements.
Il faut mépriser l’orgueil et la suffisance, suivre le chemin de la douceur et de la générosité.
Un seul grain de douceur a, dans la balance le même poids que la montagne ; Abstiens-toi de nuire à autrui, sois indulgent à chacun, il n’est pas plus court chemin vers le bonheur. »

Salif Sanogo

Proposé par Yacouba Dao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *