L’épouse de l’ex-PM soupçonnée de vendre à vil prix la santé publique malienne

AIM et son épouse en association de malfaiteurs avec le projet SWEED pour faux usage de faux

Après des échos de malversations financières et d’arrogance flagrante ayant motivé la démission du PM Abdoulaye Idrissa Maïga,  des voiles continuent de se lever  sur d’autres cas en défaveur de l’ex chef du gouvernement. Après avoir s’adjuger la part d’un proche du parti au pouvoir dans le marché « Ozone Mali » pour acheter une villa à Daoudabougou, son épouse Mme Maïga Salamata Paul n’a pas choisi deux chemins. Avec la baraka de son époux Abdoulaye  Idrissa Maïga et le coordinateur de projet SWEED, M. Moussa Sidibé, pour vendre notre santé publique via le marché « Sélection d’un Consultant Individuel pour le Renforcement des Capacités du Laboratoire Nationale de la Santé publique du Mali en Système de Management de la Qualité, AMI n° CI /2017/06, No Crédit : 5570-ML », par rapport au contrôle qualité des médicaments à un vil prix par Copinage à une française du nom de Mme Yannick Franck-Natier, spécialiste en BTP, selon son CV et en nuisance et pollution d’après le bureau de consultation Sahel performance improvement. Un sale comportement qu’un malien du pays du Mali de Modibo Keita  préfère la mort qu’une telle attitude honteuse, déshonorante et criminelle envers son pays.

On se demande même si le départ  de l’ancien premier  ministre Abdoulaye Idrissa Maïga n’aurait pas été précipité par des cas d’attributions frauduleuses de  contrats de marchés à sa femme, Mme Maga Salamata PAUL¨, représentée par Madame Yannick Franc  comme illustre le cas des contrats de marchés du  projet SWEED en complicité avec le chef de projet, Moussa SIDIBE ?

Jusqu’où iront l’épouse d’Abdoulaye Idrissa et le coordinateur du projet SWEED Sidibé dans cette mafia imaginaire ? Une femme qui n’est même pas spécialiste en santé, mais plutôt en BTP. Comment un PM peut-il se rendre complice de brader  la santé publique de ses concitoyens ?

Nous disposons à cet effet d’une copie de la lettre d’attribution provisoire n° 2017 0507 du marché estimé à plusieurs millions de FCFA et une copie de référencement signée par la femme de l’ex PM à l’égard de sa complice de française que nous vous livrerons dans nos prochaines parutions.

 

 

A suivre !

SOURCE LE DENONCIATEUR: Tang Doz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *