MAGOUILLE ET COMPLOT A LA DIRECTION NATIONALE DES TRANSPORTS

Que réserve le  directeur Koné au nouveau ministre ?

 

Connivence et appétence sur mesurée de satisfaire sa poche et sa horde qu’il a instituée au sein de la direction, le tout couronné par une incompétence caractérisée. Voilà la recette pour immatriculer un directeur national des transports de col blanc mais d’un cœur plein de salissure. Sans vergogne, le faux directeur national des transports a pour dernier souci de mettre sur les rails ce service. Tant il ne donne pas la marche exemplaire à suivre de par ses faits et pratiques : détournements, promotion taillée sur affinité, bienvenue une équipe malsaine qui bouge au bon vouloir de la tête de proue,  le  sangsue Modibo Koné. Le ministre sortant BaberGano a appris à ses dépens  les pratiques, les complots et la mauvaise foi de ce directeur dangereux. Le ministre Gano  a injustement fait les frais du manque de volonté et la tricherie de ce DN à l’esprit malsain.

Vitrine de la fluidité des transports nationaux quelque part et sentinelle de leurs rendements dans le trésor public d’autre part,  la Direction Nationale des Transports Terrestres, Maritimes et Fluviaux souffre d’un handicap sans pareil causé par le patron de la boite. Mamadou Koné, pour malheureusement l’appeler directeur national des transports,  ne fait qu’amputer son service à son bon gré. Incohérent dans ses démarches infondées, la promotion de la médiocrité est son cheval de batail. C’est pourquoi,  il ne fait que placer son réseau mafieux dans les couloirs de la direction nationale des transports pour assouvir ses désirs. Ainsi, le deal entre lui et les AGENTS qui portent son étiquette, est leur sélection pour les formations financées par le fonds TRIE Transport Routier Inter Etat dédié aux experts auto et aux inspecteurs de permis, sa besogne touche également les ristournes du  Conseil Malien des Chargeurs (CMC), de l’Agence Nationale pour la Sécurité (ANASER), du Conseil Malien des Transporteurs (CMTR), de la Visite Technique, Mali Plaques et les Entrepôts du Mali à l’extérieur du pays notamment au Sénégal, Côte d’ivoire, Mauritanie, Guinée, Togo, Bénin et Ghana. Cette complicité  nauséabonde préjudiciable à la bonne marche des transports dans notre pays, s’élèverait à des centaines de millions de FCFA. Fort longtemps, cela persiste depuis en 2016 pour être précis, date depuis laquelle Mamadou Koné fait office de directeur de ce service en déperdition due à son comportement irresponsable et peu soucieux. Selon des sources, il y a pénurie continuelle  des permis de conduire il y a de cela des mois. Importe peu au Directeur commerçant qui trouve mieux à faire que s’atteler à cela. Ce Directeur national un  irresponsable responsabilisé plonge sans nul doute  la direction nationale des transports au plus profond de l’incertitude quant aux attentes en elle placée. BaberGano, qui était mieux partie lorsqu’il avait la charge de ce ministère, l’aura appris à ses dépens. Tout porte à croire que l’actuel ministre des transports Moulaye Ahmed Boubacar risquerait d’emboiter ses pas et pourrait ne pas faire mieux que lui. Car, la DN des transports aussi stratégique qu’elle est pour ce département, est sur les bancs au moment où  les autres hauts responsables s’attèlent pour avoir des résultats escomptés. Ce qui n’est pas à espérer quand des  épines à se défaire comme Mamadou Koné, son équipe à la direction et son carnet d’adresse au ministère de tutelle dont le chef de cabinet du ministère des transports Diarrassouba, sont là à défaire ce qui est en train d’être fait et ont en même temps des agendas personnels à remplir.  Le doute plane et persiste sur l’atteinte des objectifs que s’est assigné le nouveau ministre des transports et du désenclavement Moulaye Ahmed Boubacar. Car des vermines insoucieuses semblant probe et propre porteront certainement à ses yeux des vestes de sagesse dont seule une vigilance aigue pourrait dénuder

A suivre…

SOURCE LE DENONCIATEUR: Tang.Doz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *