PROPOS INSULTANTS DE DONALD TRUMP

 C’est à l’africain d’imposer son respect !

Le président américain, Donald Trump a qualifié la semaine dernière, Haïti et les pays africains de « pays de merde ». Ces propos ont donné naissance à des remous sur le plan social que diplomatique en Afrique. En croyant certains médias comme Rfi, Trump aurait avancé des propos racistes, mais « merde » serait un mot exagéré par ceux qui ont relayé l’information. Tout compte fait, Trump est connu pour des propos déshonorants. Certains doutent de sa santé mentale. Un examen médical lui aurait été fait et dont les résultats n’ont pas été révélés par la Maison Blanche.

La Président américain n’est pas à sa première pour avoir un mépris à l’égard des africains. Lors des compagnes présidentielles américaines, il avait fait savoir que l’Afrique est un continent qui ne veut pas fournir d’efforts.

Ce que nous devons faire, c’est appeler les africains à la responsabilité. On ne doit pas toujours culpabiliser les autres pour ce qu’ils nous disent. Dans la vie, il faut se faire respecter. L’Afrique donne l’image d’un continent où « y a n’en marre » avec des crises politiques et sociales répétitives. Les comportements malveillants de nos dirigeants et de nos peuples donnent froid au dos : corruption, népotisme, analphabétisme, conflits sociaux, guerres, etc. Cette étiquette est collée à l’Afrique ? Quand bien qu’il y a des mains cachées contre notre développement, c’est à nous qu’incombe la première responsabilité du développement de notre continent. Il ne faut pas se laisser embrouiller par des propos merdiers. Il est temps d’arrêter de crier « au voleur ». Donald Trump a des comportements vulgaires sur la scène internationale et je ne vois aucun pays africain qui peut empêcher la vulgarité de ce montre de Trump.

Au moment où les européens, les asiatiques et les américains courent après les richesses de l’Afrique, c’est au même moment que la jeunesse africaine, toute désespérée, prend le chemin de la mort. Nos dirigeants n’ont-ils pas des châteaux en Europe tandis que le peuple vit une crise de location ? Nos hôpitaux sont mal équipés avec des personnels parfois peu qualifiés. N’avons-nous pas les moyens financiers pour redonner espoir aux peuples ? Pourquoi les crises de leadership minent-elles notre continent ?

Après environ 60 ans d’indépendance pour la plupart des pays de notre pauvre continent, c’est toujours l’Afrique des conflits postélectoraux, des conditions sociales maigres, des épidémies etc. Vous pouvez trouver des gens qui s’indignent contre Trump, or en réalité eux, ont des comportements de « merde » dans leurs pays. Je ne suis pas un pessimisme, je veux tout simplement qu’on se fasse respecter. Les autres sont les autres. Il faut avoir le courage de considérer l’homme africain, de lui redonner sa personnalité. On ne vit pas pour les autres. Dans la vie, l’on est parfois jugé en fonction de ce que l’on fait.

C’est à nous qu’il revient d’imposer notre respect. Quel est ce contient de l’avenir avec une jeunesse désœuvrée ? Y a-t-il espoir sans les jeunes ? Faisons-nous respecter. Que nos ressources nous appartiennent, que l’Union Africaine soit une réalité, car jusqu’à l’heure actuelle, c’est une union d’illusion. Que l’africain dépasse le cap d’un homme qui ne cherche qu’à manger à un homme qui vit. Donald Trump n’aurait pas dû.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Yacouba Dao 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *