RECTORAT DE L’UNIVERSALISTE DE SEGOU ET LE SYNDICAT

De la négociation au chaos, la situation dépasse le recteur !

 

L’université de la quatrième région ne semble être pas dans les conditions des plus commodes ces derniers temps. C’est du moins ce qui ressort des coulisses. La cause principale, l’incapacité du recteur de l’université, Pr Souleymane Kouyaté, à réunir autour de la table, le syndicat de l’université pour le dénouement de la crise dans la plus grande structure étudiante de la région.

En effet, de sources crédibles, incohérent dans ses démarches de sortie de crise, le Pr Kouyaté a montré toutes ses limites dans la résolution de la crise qui oppose l’autorité universitaire au syndicat. Cela se passe sans  l’engagement et la volonté manifeste de l’équipe dirigeante à gérer les problèmes. Comme si elle  gagnait son pain dans cette anomalie.  De  sources proches, l’université traverse une période anxieuse pour ne pas dire chaotique. Les négociations entre l’administration et le syndicat vont de mal en pis et n’aboutissent qu’à l’échec. La leçon que ses pairs administrateurs tirent de cet état de fait, est qu’en plus d’être mal conseillé, le Pr Kouyaté est velléitaire. Tant il s’entête à faire régner ses avis tyrans à tout prix.

Autre grief inquiétant qui vient sonner le glas, ses confrères lui reprochent tout le temps son incompétence. D’autres administrateurs et enseignants n’hésitent même pas à douter de ses capacités.   Aux dires de ses collaborateurs, sa gestion de la crise, ses prises de décision et de position égocentriques au sein de l’université, font que la structure suprême d’enseignement de Ségou s’enfonce dans une situation de plus en plus inquiétante. Car, au lieu de trouver une porte de sortie, la tendance est toute autre et le fossé s’élargit entre l’administration et les administrés, dont  le syndicat en première ligne. Conséquence : Les séries de grèves s’annoncent, avec leur lot de démission. Nous y reviendrons !

SOURCE LE DENONCIATEUR: JB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *