RESTITUTION DE LA CONFERENCE NATIONALE DE L’UJUEMOA-MALI A SIKASSO

La cite verte a vibré au rythme de l’ambassadeur Alassane Traore

 

La cité verte a vaillamment accueilli l’ambassadeur Alassane Traoré et sa délégation. Le dimanche 25 Mars 2018 Dans la salle de spectacle Lamissa Bengaly de Sikasso. C’était en faveur de la cérémonie de restitution. Un rendez important pour la jeunesse Sikassoise en particulier, et cruciale pour celle malienne en général. Il s’agit de la conférence nationale de l’Union des Jeunes de l’Espace UEMOA Mali (UJUEMOA).  Cette cérémonie qui a marqué la présence des autorités politiques et administratives de sikasso, des partenaires techniques et associations amies de l’UJUEMOA avait pour objectif de partager les informations et recommandations issues de la conférence nationale ténue les 27 et 28 janvier 2018 à Bamako.

Après les mots de bienvenue de monsieur Abdrahamane Diallo représentant du président du conseil régional de Sikasso et l’exécution de l’hymne nationale, les travaux de restitution de la conférence nationale de l’Union des Jeunes de l’espace UEMOA (UJUEMOA-Mali) ont été ouverts.  Comme le martèle l’autre, tout seigneur, tout honneur. C’est en respectant cette coutume que la parole s’est adressée au président du comité local de l’UJUEMOA Sikasso monsieur Seydou COULIBALY qui dans son discours a remercié l’ambassadeur Alassane Traoré et sa délégation pour le choix de Sikasso et pour la confiance placée en sa personne. Dans son intervention, le président Coulibaly n’a pas manqué de saluer le courage et la détermination des membres de l’UJUEMOA de la région de Sikasso les associations sympathisants pour leur mobilisation dans d’atteinte des objectifs de cette association qu’est l-UJUEMOA-MALI. Il a également remercié les autorités politiques et administratives de la cité verte pour leur disponibilité. « Sans la conjugaison de tous efforts et une parfaite symbiose entre les force vives de Kénédougou, rien ne s’aurait possible. Il a ensuite incité les jeunes à se donner davantage pour contribuer au chantier de développement socio-économique de la troisième région administrative. »  A dit le président Seydou Coulibaly.

La rencontre de Sikasso a été l’occasion pour le public de découvrir la sonorité instrumentale de la troupe « les enfants de Néba Solo » avec à la tête Chapé One ainsi que le jeune rappeur Tonton Flany avec son fameux morceau « Rapou Ganema papa » qui ont émerveillé les participants.   Pour le président de l’Union des Jeunes de l’Espace Ueoma monsieur Alassane Traoré dit Ambassadeur, la rencontre de Sikasso est capitale car la région de sikasso est un enjeu majeure pour la lutte contre l’insalubrité ainsi que la défense de la protection de l’environnement.  Partout où il va, le discours est presque les mêmes, l’ambassadeur des jeunes de l’espace UEMOA a rappelé encore une fois à Sikasso les thèmes qu’ont été débattus à Bamako lors de la conférence nationale. La lutte contre le chômage, la protection de l’environnement, la lutte contre l’insécurité et l’immigration clandestine. En vrai avocat de la cause de la jeunesse malienne, il a étalé les aspects qui peuvent aider la jeunesse à apporter sa contribution à la construction de l’édifice. Pour lui, la contribution de la jeunesse est indispensable dans le développement socio-économique des nations et ces quatre thèmes sont aujourd’hui les facteurs directs pour arriver à un développement durable. Comme à l’accoutumer et pour devoir de reconnaissance, l’ambassadeur Alassane Traoré a rendu un vibrant hommage à la marraine de l’UJUEMO-Mali Mme Keita Aida M’Boh ministre de l’environnement et de l’assainissement et du développement durable.

« La région de Sikasso au même titre que les autres régions où la délégation a passé fait déjà face aux menaces de phénomènes d’insécurité, cette région  vie encore avec le danger des pratiques néfastes sur l’environnement, elle récent le flux migratoire et vie au quotidien avec la problématique de chômage qui s’aggrave de jour en jour. L’ambassadeur  Alassane Traoré a donc sollicité le veut de voire la population de Sikasso dès la sortie de cette restitution de faire face au défi de l’heure et se transformer en acteurs de sensibilisation.  Telles étaient les messages forts  de l’ambassadeur Alassane Traoré après un rappel brillant des recommandations de la conférence nationale des 27 et 28 Janvier dernier. Avant de terminer son discours, l’ambassadeur Alassane Traoré a remercié monsieur Coulibaly et madame Coulibaly Oumou Traoré dite  Gala Oumou pour son hospitalité et ses efforts en faveur  des objectifs de l’UJUEMOA- Mali.

L’étape de Koulikoro et Gao suivrons celle de Sikasso.

SOURCE LE DENONCIATEUR: Mamoutou TANGARA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *