Santé

Aux Etats-Unis, un comprimé électronique vient de voir le jour

Ça peut paraitre étonnant pour certains mais, c’est un fait. La médecine américaine vient d’approuver un comprimé électronique capable d’émettre des signaux électroniques à travers lesquels des informations sont envoyées.

L’annonce a été faite le 13 novembre 2017 par la Food and Drug Administration (FDA), l’agence américaine qui régule les médicaments. Elle a autorisé sur le marché, le comprimé électronique «  AbilifyMyCite ». Ce médicament contient un capteur qui émet un signal lorsqu’il est ingéré et permet de savoir la période de sa prise et aussi si le patient l’a bien pris.

A en croire l’AFP, le capteur de la pilule produit un signal électrique au contact des liquides de l’estomac. Cette impulsion est ensuite captée par un patch collé sur la cage thoracique du patient.

Ce système de traçabilité est mis en place pour traiter la schizophrénie, la manie aiguë et des troubles bipolaires. Ce médicament (l’aripiprazole) existerait depuis 2002 sous le nom Abilify. C’est la version électronique qui vient de voir le jour.

Comment ça marche ?

Selon europe1.fr, tout d’abord il y a un signal électrique au contact des liquides de l’estomac, une fois que la pilule est avalée. Quelques minutes après, le récepteur qui se trouve sur le patch collé sur la cage thoracique capte l’impulsion. Ce patch est remplacé chaque semaine. Alors l’information est transmise à une application qui permet aux malades de traquer l’ingestion du médicament sur leur téléphone mobile. Les patients pourront être rappelés à l’ordre sur la prise normale du médicament.

Otsuka est l’entreprise pharmaceutique japonaise qui commercialise le médicament et Proteus Digital Health a mis au point le capteur.

Ce système de traçabilité ferait de l’économie de 100 à 300 milliards de dollars, selon une étude publiée en 2014 dans Risk Management and Healthcare Policy, soit « 3 % à 10 % du total du coût de santé aux Etats-Unis ».

Par ailleurs, il faut savoir que le prix du médicament risque poser problème. Car aucune communication n’a été faite à cet effet. En plus, la capacité du produit à améliorer le respect de la prescription par le patient n’a pas été démontrée, selon la FDA.

Une question s’impose : quelle est la fiabilité de ce médicament ? Énergie électrique dans le corps de l’homme, ça ne  fait pas peur ?

source le dénonciateur: Yacouba Dao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *