Sidi Diarra, milieu offensif au centre de formation académique Olympique Yelen

«Je detiens le record de nombre de buts marqués»

 

Le jeune footballeur ne cache pas  son talent. Il jouait au poste de milieu offensif au club de l’Union sportive de Faladiè de  2013 à 2015. Après avoir montré ses preuves lors d’un match entre face au centre olympique Yélen de l’hippodrome la même année, ce qui lui  a permis d’attirer  l’attention du président de ce centre de foot. Il  a totalement fait un excellent match en marquant 3 buts pour donner la victoire à son équipe et lui a donné la chance de jouer au sein   d’un grand centre de football le  olympique Yélen.

Actuellement, le jeune couloir est interné au centre d’académie de l’hippodrome. Suivons ensemble ses propos.  

Pouvez-vous présenter et parlez un peu de vos parcours ?

Mon nom est Sidi Diarra, né le 22 octobre 2002 à Faladiè (Bamako), formé chez Fousseyni  communément  appelé Flani à l’Union sportive de Faladiè. J’étais  meneur de jeu et assidu à tous les matchs du coach. Aussi, l’entraineur  nous exigeait de fournir beaucoup d’effort. C’est ce qui nous a rendus plus forts et plus solides dans les compétitions nationales. Encore à l’US de Faladiè,  je tiens le record de nombre de buts marqués. Voilà après cette remarque que je suis  apparu dans l’effectif du centre académie Olympique Yélen avec l’implication de mon coach. En effet, cela ne m’a pas empêché d’étudier. J’ai  obtenu le baccalauréat  en 2017, l’année dernière avec mention bien, étant à l’internat. Je poursuis mes études en Médecine  à l’université Talibi.

Quelle ont été les raisons de votre choix pour rejoindre l’olympique Yélen ? Il y’a diverses raisons. Premièrement, Yélen est un club que tout le monde le connait, c’est un centre de formation. Il nous forme et on participe aux tournois nationaux et internationaux. Par exemple, l’année dernière, on a participé au tournoi « talents lagunes » en Côte d’ivoire et terminé 4ème. Deuxièmement, on est interné, il y a maximum de temps pour s’entrainer. Les joueurs sont organisés, les formateurs très performants qui s’occupent bien de la progression individuelle de chaque joueur et c’est l’environnement propice pour un joueur comme moi, qui veut aller très loin de sa carrière. Ensuite, j’ai hâte de défendre les couleurs Olympique Yélen et servir la nation dans le futur. J’espère avoir fait le bon choix après une belle illustration. Je suis le deuxième meilleur buteur constaté par le staff. J’inspire que dans la vie, tout être humain a le droit de travailler, donc mon seul boulot est de jouer au ballon, la seule activité qui peut assurer ma vie.

Quelles sont vos sources de motivation ?

Ma motivation vient de mon travail. Quand on admire quelque chose, nous sommes obligés à la faire, car cela nous apportera beaucoup de fruits, puis satisfera ma curiosité. Avoir  un contrat professionnel, c’est un rêve pour moi, vu la qualité indispensable qu’il a amené beaucoup pour mon pays. Incha Allah, je serais bientôt à la sélection nationale.

Quelle sont vos ambitions dans le futur ?

« J’aimerais être  un joueur exemplaire, gagner des trophées honorables pourquoi pas remporter la CAN et la coupe du monde pour mon pays. Mon rêve le plus ardent, c’est de jouer à l’avenir dans les grands clubs Européens ».

Enfin, sidi a lancé un appel à tous les jeunes  joueurs que seul le travail peut apporter  fruit.

 

SOURCE LE DENONCIATEUR: DAGNOGO          

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *