Tabagisme précoce dans le milieu scolaire

Comment y faire face ?

De nos jours, le tabagisme est devenu un phénomène très préoccupant dans le milieu scolaire. La majeure partie des élèves, garçons aussi bien que filles, consomme le tabac sans se soucier de son caractère budgétivore, son impact négatif sur la santé et même sur l’intelligence. Le milieu scolaire considéré  comme étant un lieu de rencontre de jeunes élèves, de regroupement et d’apprentissage se métamorphose de plus en plus. Cela, à cause de la consommation  précoce et abusive du tabac de tout genre par les jeunes.

Ce phénomène est en train de prendre davantage de l’ampleur  au vu et au su de tout le monde. De ce fait, l’administration scolaire, le corps enseignant  ainsi que les parents d’élèves sont tous   au courant de cette pratique  honteuse qui salit l’image de la famille  de l’éducation dans son ensemble  au Mali. A proximité de la cour de chaque école, il y a  ce qu’on appelle un quartier général (Q.G) qui constitue un lieu  propice de regroupement des retardataires, chômeurs et des ratés pour s’adonner au tabagisme qui détruit la santé, l’intelligence, avec à la clé des dépression  mentales, la mauvaise halène, la mendicité, le vol et souvent l’agressivité  chez le jeune adolescent.

Face à cette situation, il convient  d’interpeller l’Etat, le personnel de l’administration scolaire, les enseignants, les surveillants, les  gardiens et enfin les parents d’élèves pour qu’ensemble, ils se donnent la main comme un seul homme  pour un objectif commun,  celui de combattre le tabagisme précoce en  milieu scolaire, qui monte en puissance. Ce combat doit être mené   avec la dernière rigueur pour le bien-être des élèves qui s’adonnent au tabac dans l’espace scolaire.

SOURCE lE DENONCIATEUR/ ADAMA TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *